Le bois : une énergie écologique et renouvelable

 

La consommation du bois énergie a un impact neutre sur les émissions de carbone par opposition aux énergies fossiles. En effet, les émissions de CO2 lors de la combustion du bois énergie correspondent à la quantité de carbone capté lors de la croissance des arbres (1 tonne de bois = 1 tonne de CO2).

De plus, lors de la décomposition naturelle du bois en forêt, le CO2 qu'il contient est également émis dans l'atmosphère. Il est ainsi préférable de valoriser le bois en énergie plutôt que de le laisser se dégrader en forêt.

Le bois : Une énergie économique ! 

Les combustibles bois, en plus de faire partie des énergies les moins chères du marché, ont aussi les prix les plus stables dans le temps. Leurs prix ne sont pas soumis aux fluctuations provenant du cours international des monnaies ou de celui des carburants fossiles. 

De par le contexte environnemental, la politique énergétique menée sur le territoire incite l'usager à favoriser le développement de ces énergies dites renouvelables. Diverses aides financières existent afin d'aider le maître d'ouvrage à mener à bien son projet bois énergie (Aides ADEME, AUE/CTC, Union Européenne, EDF), qu'il s'agisse de l’installation d'un poêle individuel ou bien de la construction d'une chaufferie collective desservant un réseau de chaleur. 

Le bois : Une énergie locale

 

 

 

 

 

Contrairement aux énergies fossiles, on trouve du bois presque partout en France. Des filières locales sont mises en place pour assurer l'approvisionnement.

 

Ainsi, en utilisant du bois pour se chauffer, on dynamise la filière forestière locale en apportant un débouché pour l'entretien des massifs forestiers locaux, mais aussi les filières déchets de l'industrie forestière et d'autres origines.

Le bois-énergie favorise ainsi la pérennisation, voire la création d'emplois locaux non délocalisables.

© 2017 par Silvacoop