Les différents types de bois énergie

Le taux d'humidité 

Le taux d'humidité influe sur le contenu  énergétique du combustible et sa masse volumique . C'est donc un paramètre essentiel  a prendre en compte, pour un rendement optimal mais aussi pour un bon fonctionnement du système de chauffage 

La granulométrie 

Il s'agit des dimensions moyennes des morceaux de bois déchiquetés. Elle prend en compte le pourcentage et la taille des morceaux grossiers mais aussi de fines. 

Il faut faire aussi très attention a ce qu'il n'y ait pas de corps étrangers dans le combustible ! (cailloux, clous...)

La plaquette

Egalement appelées bois déchiqueté, les plaquettes forestières sont des copeaux de bois de taille variable et représentent environ 30% de la masse totale du bois énergie. On les obtient en broyant des bois de faible valeur : rémanents de coupe, chutes de scieries (produits connexes) déchets industriels (palettes).

Cette utilisation permet de relancer l’exploitation de parcelles délaissées en valorisant des bois de faible valeur jusqu'alors abandonnés ou incinérés sur place. La production de plaquettes forestières contribue ainsi à augmenter la quantité des peuplements forestiers gérés de façon durable et à en améliorer la gestion.

Les plaquettes sont le plus souvent utilisées comme combustible dans des chaufferies automatiques. L’essence, la granulométrie et le taux d’humidité des plaquettes sont les principaux critères pour l’optimisation des rendements énergétiques de ces  chaudières.
 

Qu’elles soient d’origine forestière ou industrielle, les plaquettes restent un excellent moyen de valorisation des déchets bois.

Achat 

En sac de 15 kg, en big-bag ou en vrac pour les installations munies d'un silo de stockage  

ATTENTION 

Très sensible au chocs et à l’humidité ambiante 

Le granulé

Le granulé de bois, ou pellet, est un combustible issu de sous-produits de la transformation du bois ou même de certains produits agricoles. Les granulés sont produits par affinage, séchage et compactage de sciure de bois, Ils prennent l'apparence de sections de petits cylindres de bois. Le granulé s’est développé récemment et connaît une croissance fulgurante de par ses qualités : normé, dense, homogène, il concentre beaucoup d’énergie.

Bientôt un label "Corse Bois Bûche"

Actuellement en cours de création, il servira à garantir la provenance des bois ainsi que de leur exploitation durable par une entreprise déclarée. 

Rentabilité calorifique 

> Le rendement n'est pas le même d'une essence à l'autre

> Pensez à acheter votre bois avant l'été pour qu'il ait bien le temps de sécher.

Le bois bûche

C’est le plus ancien mode de chauffage sous nos latitudes. Chauffage principal ou d’appoint il est majoritairement destiné aux particuliers qui font leur bois ou l’achètent. La  production de bois bûche, environ 60% du bois énergie produit, si elle passe par une filière professionnelle passe  aussi par un marché non déclaré ce qui est une problématique majeure pour la filière  et son équilibre économique.

Des trois catégories de bois énergie, le bois bûche, souvent de mauvaise qualité ou humide est celui qui a le plus mauvais rendement calorifique. Il est aussi  le plus important en terme de pollution de l’air par des particules fines, surtout en foyer ouvert ou dans les poêles de mauvaise qualité. Attention à ne bien brûler que du bois sec ! Pour cela, assurez vous d'acheter un combustible certifié prêt à l'emploi, ou faites sécher votre bois à l'avance, en le conservant à l'abri de des intempéries et de l'humidité, de préférence surélevé du sol. 

L'Observatoire de l'Energie, dans le cadre de la réalisation du bilan énergétique officiel de la France (chapitres production et consommation), établit les données en millions de tep, en retenant la convention suivante :

1 tonne de bois = 1,7 stère = 0,257 tep = 2990 kWh PCI

© 2017 par Silvacoop